QUID EXPLICATIO EST ?

(Extrait d’une interview téléphonique sur France-Inter) Cher Thierry Aymès, que pourriez-vous nous dire de l’explication ? – À cette question, dans la mesure où il m’est arrivé de m’interroger à ce sujet exactement dans les termes qui sont les vôtres, permettez-moi, je vous prie, de répondre très brièvement en ne sollicitant que ma mémoire. SoitPoursuivre la lecture de « QUID EXPLICATIO EST ? »

LES AUTRES NE NOUS CONJUGUENT QU’AU PASSÉ

Si je vous dis : « Les autres », que cela vous évoque-t-il ? – Très immédiatement ? Les lignes suivantes : « Les Autres… Ces grands cernes dressés autour. De quels yeux disent-ils la fatigue ? De quel regard ? Est-on jamais à soi plus qu’à eux ? Sont-ils ailleurs que toujours là ?Poursuivre la lecture de « LES AUTRES NE NOUS CONJUGUENT QU’AU PASSÉ »

MA CONNAISSANCE DU SOIR

Aujourd’hui, vendredi 20 mai 2021 à 13h13, je viens de rouvrir « La connaissance du soir » de Joë Bousquet dans la collection NRF Poésie/Gallimard. Un peu plus d’une semaine que je l’attendais. 17 ans que je l’avais perdu dans un incendie avec un peu moins de 4000 autres livres. À la page 57, je lis : SurvisPoursuivre la lecture de « MA CONNAISSANCE DU SOIR »

EN V’LÀ UNE DE QUESTION !

« Peut-on aimer un artiste sans s’intéresser à ce qu’il fait ? » A priori, cette question peut paraître surprenante. Elle en a étonné plus d’un. Elle semble exclure de fait les humains qui n’appartiennent pas à la catégorie des « créateurs[1] » en en faisant des êtres « à part », tantôt conspués, tantôt adulés. Tenter de comprendre la possibilité mêmePoursuivre la lecture de « EN V’LÀ UNE DE QUESTION ! »

COULEUR CHAIR

(Dernier texte de « Sous la mémoire… » sous-titré « Un EHPAD vu du ciel) Il m’aurait fallu plus de temps pour écrire tout ce qu’il y avait à écrire, une vie entière peut-être même. Ces neuf semaines d’écriture par demi-journées passèrent trop vite. Chaque seconde était une pépite dans le courant aurifère des 7 rivières, chacun dePoursuivre la lecture de « COULEUR CHAIR »

DEUX ANS (jour pour jour)

Si l’on considère l’étymologie du mot « crise », alors nous devons décider aujourd’hui de la suite de cet événement qu’est l’apparition fulgurante du Covid-19 dans nos vies. Il est par ailleurs intéressant de noter qu’un événement n’est proprement ce qu’il est que dans la mesure où il marque un avant et un après qui, en l’occurrence,Poursuivre la lecture de « DEUX ANS (jour pour jour) »

LES PHILOSOPHES AU CHAPELET

Beaucoup de gens autour de moi, beaucoup de candidats au baccalauréat. La philo a la réputation de ne servir à rien et d’être trop “prise de tête” selon l’expression désormais consacrée des jeunes et moins jeunes découragé(e)s par cette citadelle imprenable et surprotégée par des individus manifestement imbus d’eux-mêmes. Il n’est que de voir àPoursuivre la lecture de « LES PHILOSOPHES AU CHAPELET »

LA DOCTE IGNORANCE

« La vraie science est une ignorance qui se sait ». Montaigne (1533-1592) Bien avant Montaigne, Socrate ne disait-il pas « tout ce que je sais c’est que je ne sais rien » ?  Qu’est-ce alors que savoir ? Comme bien souvent en philosophie, les deux formulations nous sont offertes sous la forme d’un paradoxe qu’il faut dépasser vers une compréhensionPoursuivre la lecture de « LA DOCTE IGNORANCE »