DES PHARES

Nous sommes des phares qui éclairent devant eux.

Or, ce qui voit ne peut se voir.

Ce qui connaît ne peut se connaître.

Ce qui pense ne peut se penser.

De ces évidences découlent logiquement que nous sommes faits pour le Tout-Autre.

© Thierry Aymes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s