QUAND Y A-T-IL AMOUR ?

Vaste question à laquelle il n’est pas aisé d’apporter une réponse et je limiterai la mienne au « champ conjugal ». l’amour est une réalité à plusieurs étages ; un building qui, selon certains, en compterait dix ; du désir cannibale à l’amour oblatif. Je dirais qu’il y a donc un certain amour dès lors que deux êtres, à bout-portant, ont pourtant le sentiment d’être trop éloignés l’un de l’autre… Lorsque, même la distance la plus intime semble être impuissante à résorber l’espace qui les tient séparés. Désir de fusion… De régression sans doute. Un autre amour, plus spirituel, se situe dans un ailleurs où, en un sens, aucun intervalle, aucun vide ne peut exister entre les amants. Rien ne peut les dénouer, alors même que chacun marche vers soi et répond noblement de sa solitude. Quoi qu’il en soit, l’amour est toujours affaire de distance. Il en est le désir de négation ou l’impossibilité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s