LES SOLDATS DU BIEN

Le déferlement de stupidités peureuses que suscite la possibilité infime pour MLP d’accéder à la plus haute responsabilité m’amuse et m’agace au plus haut point. Pensez-vous sincèrement qu’une fois présidente, elle pourrait faire ce qu’elle veut, alors que la plupart des institutions et pouvoirs francais lui sont farouchement hostiles ? Outre les manifestations antifas qui n’arrêteraient pas de s’enchaîner contre elle, elle devrait batailler on ne peut plus farouchement pour obtenir le moindre frémissement d’un changement quelconque. Alice Coffin (entre des milliers d’autres) est risible avec sa crainte de voir s’écrouler l’édifice LGBT et féministe, de même que Raphaël Enthoven (très décevant) et son obsession de l’antisémitisme qui serait désormais responsable de la détestation des Français pour Macron-Rothschild. La plupart des intellectuels sont grandement décevants. Ma conviction est que rien ne changerait ou si peu si MLP venait à être élue au second tour. Qu’ils contrôlent donc leur peur panique en réfléchissant mieux ou un peu plus qu’ils ne le font. L’actuel président de notre République et ses prédécesseurs Sarkozy et Hollande ont réussi à verrouiller idéologiquement le pays et ce, sur tous les lieux stratégiques institutionnels: Le Conseil Constitutionnel, le Conseil d’État, le CSA (ARCOM) etc. Les épouvantails agités du matin au soir par les médias sont le fait d’individus souhaitant à tout prix se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas, à savoir des résistants antinazis et de glorieux soldats du Bien; c’est en effet infiniment plus confortable que d’être assimilé à un fasciste, homophobe, un misogyne anti-européen, complotiste etc. Au passage, vous verrez rarement une personne de gauche refuser de dire pour qui elle a voté… Elle est du côté de l’Amour, et donc de Dieu. Pour n’illustrer cette évidence que par un seul exemple, voyez comme autour de Cyril Hanouna, celles ou ceux que l’on soupçonne « de droitisme » font le dos rond, quand Gilles Verdez, grand ami de la famille Tapie, annonce fièrement qu’il a voté pour Fabien Roussel. Il ne risque rien à se dire communiste, puisqu’il est du côté des gentils…

Pour ma part, la société qui s’annonce indépendamment de la présidentielle qui ne saurait arrêter le progrès en direction du « système de crédit social à la chinoise » qui avance à peine masqué dans les propos récents de Gabriel Attal*, me fait bien plus peur que l’un ou l’autre des candidats. Votez pour qui vous voulez, une machine est en route que l’un fera aller bon train quand l’autre parviendra à peine à la ralentir. De nos jours, le Pouvoir est hors Nations, sans doute aux mains des G.A.F.A.M effrayamment futuristes.

Et les artistes affolés sont : Pierre Arditi, Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, Black M, Matthieu Chedid, CharlElie Couture, François Cluzet, Béatrice Dalle, Vincent Delerm, David Foenkinos, Julie Gayet, Gilles Lellouche, Marc Levy, Clara Luciani, Fabrice Luchini, Alex Lutz, Enrico Macias, Yannick Noah , Manu Payet, Muriel Robin, Anne Roumanoff, Bruno Solo etc.

© Thierry Aymès

* « Dans l’après-Covid […], on veut poursuivre la redéfinition de notre contrat social, avec des devoirs qui passent avant les droits, du respect de l’autorité aux prestations sociales ». (Le Parisien).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s