LES PHILOSOPHES EMPAILLÉS

Socrate, chercheur de vérité et maître es-non-savoir! Quelle philosophie apprend-on dans nos lycées et universités? N’oublie-t-on pas un peu trop souvent de dire que le savoir ne doit être qu’une planche d’appui, un modèle pour une pensée qui, si elle n’est pas créatrice, n’a que l’air d’être une pensée, tout comme un renard empaillé à l’air d’être vivant. La pensée improvisatrice a-t-elle jamais eu sa place dans nos institutions ?

© Thierry Aymès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s