UN CACHE-MISÈRE

Avoir beaucoup de vocabulaire pour dire quoi ? Si vous n’avez rien à dire, que vous ayez peu ou beaucoup de vocabulaire à votre actif, ne fait aucune différence et les mots, qu’on se le dise, ne prendront jamais la parole à votre place. De même en musique, sans doute est-il moins important de multiplier les acrobaties harmoniques que de dérouler un discours mélodique personnel. Trop de musiciens ne jouent qu’avec ce qu’ils savent et trop peu avec ce qu’ils sont. L’érudition est le plus souvent le cache-misère de la pauvreté intérieure.

© Thierry Aymès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s