NIETZSCHE ET LA QUEUE-LEU-LEU

Aaaaaaah Aaaaah Aaah Ah ! Tout l’monde s’éclate, à la queu leu-leu. Tout l’monde se marre, à la queu leu-leu. Tout l’monde chante, à la queu leu-leu. Tout l’monde danse, à la queu leu-leu… En 1987, les prix se libèrent, le parc d’attraction Eurodisney ouvre sa construction, Klaus Barbie est traduit devant ses juges quiPoursuivre la lecture de « NIETZSCHE ET LA QUEUE-LEU-LEU »

UN MESSAGE QUI FAIT DU BIEN…

Aujourd’hui, je commence par vous donner à lire le message que m’a adressé une habitante du petit village d’Aureille situé à 29 km de chez moi. Il m’a fait chaud au coeur. Lisez plutôt :  » Une habitante d’Aureille vous dit merci ! Cela fait longtemps que j’ai noté vos coordonnées et je ne manquePoursuivre la lecture de « UN MESSAGE QUI FAIT DU BIEN… »

FUSION = CONFUSION ?

Aimer, verbe fourre-tout par excellence. On aime sa femme, les fromages qu’elle a achetés ; on aime son chien à soi, son propre travail ; on aime l’amour bref…l’amour que l’on éprouve pour ceci ou cela ne semble pas exiger, sous l’influence de l’objet aimé, que l’on utilise un autre verbe pour le désigner ;Poursuivre la lecture de « FUSION = CONFUSION ? »

LA PHILOSOPHIE PEUT-ELLE SOIGNER ?

Vaste question à laquelle nous répondrons sans hésitation que c’est sans doute une de ses  vocations premières et, à coup sûr, sa spécificité. La pensée n’est pas en effet l’apanage de la philosophie.  Certes n’existe-t-il pas d’objet précis auquel la philosophie s’intéresse, et sans doute est-ce ce qui lui valut sa réputation de « reine desPoursuivre la lecture de « LA PHILOSOPHIE PEUT-ELLE SOIGNER ? »

DISCOURS DE LA MÉTHODE (appliqué à l’amitié)

Cher lecteur, Je ne sais pas si je dois vous entretenir de ma toute dernière réflexion, elle est si désespérée et si peu commune qu’elle ne sera peut-être pas à votre goût. Toutefois, afin que vous puissiez juger de sa valeur, je tiens à vous en parler. Depuis longtemps j’ai remarqué que, pour ce qui estPoursuivre la lecture de « DISCOURS DE LA MÉTHODE (appliqué à l’amitié) »

PEUT-ON SE MENTIR À SOI-MÊME ?

Sur un plan strictement philosophique, la question n’est pas simple et je ne m’y attaquerai pas ici. Pas envie… Pas tout de suite. Un jour peut-être. Mais en pratique, les exemples ne manquent pas qui nous permettent d’y répondre affirmativement. En effet, aussi bizarre que cela puisse paraître, il semble bel et bien possible dePoursuivre la lecture de « PEUT-ON SE MENTIR À SOI-MÊME ? »

LA FORCE DU PASSÉ

Pour grandir spirituellement, il faut le vouloir comme l’on veut être pompier ou coiffeuse étant enfant. De même qu’il est nécessaire de faire ses gammes pour espérer esquisser l’ombre de la plus simple pièce pianistique, nous ne pouvons pas faire l’économie d’un travail régulier pour gagner en lumière. Le chemin est rude et nous sommesPoursuivre la lecture de « LA FORCE DU PASSÉ »

UNE ENFANCE ASSASSINE (Extrait de « La médéanimie »)

Le désir sexuel, outre sa fonction anxiolytique évidente, ne serait-il pas, in fine, et pour la plupart d’entre nous, que le signe d’une incapacité à nous extraire d’un fantasme, narcissique par nature, et à rejoindre la réalité de l’autre ? L’amour, tristement qualifié d’objectal par la psychanalyse, existe-t-il vraiment ? Suffit-il que la libido se dirige versPoursuivre la lecture de « UNE ENFANCE ASSASSINE (Extrait de « La médéanimie ») »

QU’EST-CE QU’UN POÈTE ?

Je me suis longtemps demandé ce que pouvait bien « faire » un poète en accord avec l’étymologie du mot qui sert à le nommer. Sans doute « fait-il » parce qu’il crée. Sans doute dit-on qu’il crée parce qu’il ne subit pas le sens commun des mots.  Il en impose un autre. Ainsi, créer est au plus hautPoursuivre la lecture de « QU’EST-CE QU’UN POÈTE ? »